L'histoire de la Coupe du monde

Le 26 mai 1928 à Amsterdam, le Congrès de la FIFA décidait par un vote, la création d'une compétition internationale où se rencontrerait les plus grandes équipes de football de chaque continent. L'année suivante à Barcelone, le projet était confirmé grâce à la persévérance de quelques passionnés. Dès lors, la FIFA décide, en 1930, que l'Uruguay serait la première nation à organiser la compétition. La cérémonie d'ouverture s'est déroulée à Montevideo et le bilan de cette première édition reste positif. La coupe devient alors populaire et connaîtra un essor jamais égalé jusqu'à présent. Chaque année de plus en plus de spectateurs et la notoriété du tournoi ne fût que grandissante.

 

La coupe est devenue l'événement à ne pas manquer et chaque nation se donne les moyens d'y participer. Les qualifications permettent de départager les équipes et de sélectionner le plus justement possible celles qui disputeront le tournoi final.

 

La première édition ne rassemble que 13 équipes, et la mise en place de tours préliminaires s'impose dès 1934 pour ne conserver que 16 des 30 nations inscrites. Le Mexique, la Bulgarie, l'Irlande, Cuba, Haïti, le Pérou (forfait), la Palestine, l'Estonie, la Lituanie, le Portugal, la Grèce, la Roumanie, le Luxembourg et la Yougoslavie sont éliminés dès le tour préliminaire. Le Costa Rica, la Colombie, le Salvador et le Japon déclarent forfait avant le tirage au sort du tour préliminaire. L'Italie, pays hôte, doit y participer. Contrairement à l'Uruguay qui décide de ne pas défendre son titre. De 1938 à 2002, le tenant du titre et l'organisateur sont qualifiés d'office. Depuis le Mondial 2006 en Allemagne, le vainqueur de l'édition précédente n'est plus qualifié d'office et doit désormais passer par la phase de qualification.

 

A l'origine, le tournoi se joue selon deux systèmes : les poules d'où sortent les demi-finalistes (en 1930 notamment) et l'élimination directe (en 1934 et 1938). En 1950, les demi-finales et la finale sont même remplacées par une poule finale. A partir de 1954 et jusqu'en 1970, quatre poules de quatre équipes offrent huit billets pour les quarts de finale. La compétition se termine alors par élimination directe. Les Coupes 1974 et 1978 se jouent toujours à seize équipes, mais les quarts de finale et les demi-finales sont remplacés par un second tour de poules. En 1982, la phase finale de Coupe du Monde passe de 16 à 24 équipes. La compétition comprend désormais six poules de quatre équipes, puis quatre poules de trois équipes. Les demi-finales et la finale concluent alors l'épreuve. De 1986 à 1994, la formule comporte six poules de quatre équipes au premier tour, ce qui offrent la possibilité à 16 nations de se qualifier pour les huitièmes de finale. La fin de la compétition se joue par élimination directe. Depuis 1998, 32 équipes participent à la phase finale avec huit poules de quatre équipes au premier tour et 16 équipes participent aux huitièmes de finale.

 

La Coupe du Monde est organisée tous les quatre ans. La cadence des Coupes du Monde de football est fixée en alternance avec les Jeux olympiques. À l'époque de sa création, presque toutes les équipes présentaient les mêmes formations aux Jeux Olympiques et en Coupe du monde, car elles avaient un statut amateur.

 

La dernière Coupe Jules Rimet a été attribuée au Brésil après son troisième titre obtenu au Mexique en 1970. Quatre ans plus tard, le trophée décerné est désormais la Fifa World Cup.

 

Dès 1966, la Coupe du monde se dote d'une mascotte officielle. Willy, le lion footballeur, sera la première mascotte officielle d'une Coupe du Monde.

 



 

Accueil > Historique de la Coupe du monde